Adji Sarr se lâche devant le juge : « Deux filles étaient mises à la disposition de Sonko pour… »
Adji Sarr se lâche devant le juge : « Deux filles étaient mises à la disposition de Sonko pour… »

Dans sa parution de ce vendredi, ‘’L’Observateur’’ est revenu de long en large sur les dessous de la confrontation entre Adji Sarr et la patronne de Sweet Beauty, Ndeye Khady Ndiaye.

«A chaque fois qu’Ousmane Sonko manifestait son désir de recevoir son massage rapide, il gardait son pantalon, mais le plus souvent, il exigeait son massage complet. Dans ce dernier cas, il était tout nu, allongé sur le lit de la cabine. D’ailleurs, c’est ça la règle dans le salon : tous les hommes sont nus et nous, les masseuses, sommes en string et soutien-gorge», déclare Adji Sarr dans les colonnes du journal.

Voir Aussi  Affaire 94 milliards : Le juge d’appel dessaisit tout le monde

L’ex masseuse, d’après toujours le journal, est revenue sur les circonstances des viols répétés présumés. «Pour un massage complet, deux filles étaient mises à la disposition de Ousmane Sonko et après un massage à quatre mains, il faisait sortir l’autre fille pour abuser de moi», révèle Adji Sarr.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.