Affaire Adji Sarr, nouvelle déclaration de Ismaïla Madior Fall : « Si je parle, les gens vont.. »

237

Dans un article consacré par nos confrères de Jeune Afrique à Ismaïla Madior Fall, l’affaire Adji Sarr est revenue dans les discussions.

Comment expliquer, par exemple, la lenteur de la procédure visant l’opposant Ousmane Sonko à la suite de de la plainte pour viols de la jeune femme qui officiait alors dans un salon de massage ? Depuis son ouverture, en mars 2021, l’instruction semble en effet stagner, alors que le leader du Pastef reste soumis à un contrôle judiciaire qui l’empêche notamment de quitter le territoire.

Pourquoi la justice se montre-t-elle si peu empressée face à ce dossier pourtant susceptible de couper court aux ambitions de l’un des principaux opposants du pays ? « On ne m’entendra jamais m’exprimer sur cette affaire, assure Ismaïla Madior Fall. La meilleure posture, c’est le silence. Si j’en sortais, il y aurait un risque que mes propos puissent influencer la justice. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.