Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action sociale, était invité hier, dans l’émission Quartier Général sur la Tfm. L’occasion pour lui d’évoquer le sujet de Astou Sokhna, la femme enceinte de 9 mois décédée par négligence à l’hôpital de Louga au terme de sa grossesse.

§Au moment de se confronter au ministre de la Santé, le journaliste Pape Djibril Fall a évoqué 3 rapports qui auraient été envoyés au ministère de la Santé par l’Hôpital de Louga, notamment un de la maternité, prévenant que si rien n’est fait pour doter cette maternité de matériel, le pire pourrait se produire. Pour Pape Djibril Fall, il n’y a pas eu une négligence du personnel mais une insuffisance.

Voir Aussi  Féminicide dans la communauté sénégalaise au Maroc : Fatou Baldé tuée par son mari devant leur enfant de deux ans

Ce que Abdoulaye Diouf Sarr a démenti dans la foulée. « Pape vous ne pouvez pas dire ça. C’est faux, ce que vous dites est extrêmement grave et dangereux. L’audit, c’est moi qui l’ai ordonné et c’est moi qui l’ai lu. Vous, vous ne l’avez pas lu. L’audit dit qu’il y a une négligence du personnel de l’hôpital dans la surveillance. Comment vous pouvez vous mettre devant les Sénégalais et dire que ce que l’audit dit est faux ? C’est extrêmement grave. Le rapport dit clairement qu’il y a négligence dans la surveillance », a tonné Abdoulaye Diouf Sarr.

Voir Aussi  Meurtre de Kiné Gaye : La thèse de l’agression écartée, un collègue de la victime arrêtée

Reprenant la parole, Pape Djibril Fall a confirmé ses propos. « Je confirme ce que j’ai dit. A plusieurs reprises, la maternité de l’hôpital de Louga a envoyé des rapports pour vous dire que si vous ne faites rien, il y aura une catastrophe. Vous confirmez ceci ou pas? », lui demande-t-il? Ce a quoi Diouf Sarr répondra d’un ton sec : « Non« .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.