Moustapha Guirassy, Directeur général du groupe Iam, qui avait fait offert un poste d’enseignant au capitaine Seydina Oumar Touré avant de mettre fin à cette collaboration peu de temps après, a apporté des éclaircissements sur cette affaire qui défraie la chronique ces derniers jours.
Le patron de l’Iam dit avoir reçu des pressions de la part des autorités étatiques pour limoger l’ancien capitaine de la gendarmerie.
‘’L’Iam n’a commis aucune faute. Nous avons une approche pédagogique très originale. On a souvent envoyé des étudiants à la prison, reçu des militaires et ces derniers ont donné à l’Iam une particularité’’, a d’emblée répondu Moustapha Guirassy à Rfm.
Selon ce dernier, la direction a reçu une pression des autorités étatiques. »C’est la tutelle qui nous a dit d’arrêter son contrat et on l’a fait. Je ne pouvais pas refuser cette demande, parce qu’il y a la direction, et les actionnaires et je ne peux pas prendre seul une décision’’, confie t-il.

Voir Aussi  Dernière minute : Après YAW, le Conseil Constitutionnel donne son verdict pour Gueum Sa Bop de Bougane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.