L’audition d’Ousmane Sonko par le défunt Doyen des juges sur l’affaire des 94 milliards avait suscité un gros malaise au sommet de l’État.

Le défunt juge d’instruction Samba Sall s’est fait taper sur les doigts par la hiérarchie étatique pour avoir simplement entendu le leader des Patriotes.

«Le Doyen des juges, Samba Sall m’avait avoué devant ses avocats et son greffier, lors de notre dernière face-à-face le 3 mars 2021, qu’il s’était fait taper sur les doigts par toute la hiérarchie étatique pour m’avoir simplement entendu en 2019 en qualité de partie civile», a révélé le leader des Patriotes repris par Rewmi Quotidien.

Voir Aussi  Maï Mbacké Diamil : “La série infidèle est une insulte envers notre héritage culturel”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.