Les rapports 2019, 2020 et 2021 de l’Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption remis, mardi, au président de la République Macky SALL. Selon libération, l’OFNAC débusque et confirme Ousmane SONKO dans l’affaire dite des 94 milliards.

Le 10 avril 2018, l’OFNAC a été saisi d’une plainte de Ousmane SONKO, député à l’Assemblée nationale et Président du parti Pastef-Les Patriotes pour des faits supposés de « transaction immobilières et de détournement de deniers publics » (TF 1451/R) portant sur montant de 94 783 159 000 F Cfa.

Voir Aussi  “J’aimais Bébé Aïda et je la…”, Les aveux de S. Dramé, la femme qui a enlevé Bébé Aïda à Pikine

Et l’OFNAC dans son enquête codifiée dans les rapports susmentionnés, confirme SONKO et débusque une « association de malfaiteurs », rapporte Libération.

En effet, les investigations menées par l’OFNAC ont permis de confirmer la quasi-totalité des griefs soulevés par le plaignant fiscal.

Selon lui, sur les actes d’acquiescement, Seydou SARR apparaît, comme un exproprié alors qu’il n’a jamais été propriétaire.

Voir Aussi  Lat Diop, Dg de la LONASE : « J’ai envoyé un message à Ousmane Sonko pour le menacer »

En effet, l’expropriation dont il fait état découle, non pas d’une mutation de propriété du TF 1451/R mais plutôt d’une «créance » acquise auprès de Ndiaga NDOYE et consorts.

Pour l’OFNAC, on peut retenir dans cette affaire les délits d’association de malfaiteurs, d’escroquerie portant sur des deniers publics, tentative d’escroquerie portant sur des deniers publics et complicité d’escroquerie portant sur les deniers publics.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.