Dans l’affaire qui oppose le député Ousmane Sonko à Adji Sarr, le juge d’instruction du 8e cabinet a requis des tests ADN dans le cadre de sa mission.

Pour le député Mamadou Lamine Diallo, l’Assemblée nationale n’avait pas besoin d’enclencher la procédure de levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko pour satisfaire la demande du juge.

Voir Aussi  Comme en 2017, Ousmane Sonko est aussi convoqué en 3 mars

Mamadou Lamine Diallo, président du mouvement Tekki, en prenant part aux réunions de l’assemblée nationale dans le cadre de la procédure de levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko, a dénoncé une posture illégale de l’hémicycle. Il a évoqué les articles 61 et 51 du règlement intérieur de l’assemblée nationale.

Selon Mamadou Lamine Diallo, les parlementaires dirigés par Moustapha Niasse et la majorité mécanique ont tout faux de vouloir lever l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko car cette procédure n’étant pas nécessaire pour satisfaire la demande du juge d’instruction du 8e cabinet.

Voir Aussi  Dernière minute : Palais de Justice : Bonne nouvelle pour 17 femmes de Pastef

Metrodakar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.