Déférés puis placés sous mandat de dépôt, Serigne Assane Mbacké, le chanteur religieux Khadim Samb dit Djimbory, le réceptionniste de l’hôtel Nina, Abdourahmane Lô, le commerçant Ibrahima Badiane alias «Maître l’Ouest» et le menuisier Baïdy Hamady Sow ont été présentés au juge des Flagrants délits de Dakar ce jeudi 16 juin, pour des faits de «corruption de mineur, traite au sens d’exploitation sexuelle, de détournement de mineur et d’actes contre nature sur deux mineurs (O. Diouf et T. Khaary) ».

Habillé d’un cafetan noir, la tête baissée, Assane Mbacké et ses co-accusés ont été présentés à la barre. Après les plaidoiries, le procureur de la République a demandé à ce que l’affaire soit conduite en instruction et que les accusés soient jugés par la Chambre criminelle. Finalement, l’affaire n’a pas pu être jugée car le Ministère public a relevé une exception. De l’avis du maître des poursuites, les faits pour lesquels les susnommés sont poursuivis peuvent revêtir une qualification de viol.

Voir Aussi  “J’aimais Bébé Aïda et je la…”, Les aveux de S. Dramé, la femme qui a enlevé Bébé Aïda à Pikine

Adama Fall, un des avocats de Serigne Assane Mbacké a affirmé que « le Ministère public est en train de se dédire, car le parquet n’as pas de preuves formelles pour parler de crime de viol ». Par ailleurs, la défense a demandé sur quelle base s’est fondé le procureur de la République pour dire cela.

Voir Aussi  Adultère, chantage, nµdes… : Un gendarme passe de sauveur à terreur de l’épouse d’un immigré

Au final, le procès a été mis en délibéré jusqu’au 22 juin prochain.

Certains disciples de Serigne Assane Mbacké que nous avons approchés à la sortie de l’audience ont affirmé que « leur guide religieux n’a rien n’a craindre », car il est « innocent ». De leurs côtés, aucun des avocats du mis en cause ne s’est prononcé sur l’affaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.