Les auditions se poursuivent dans le cadre de l’instruction de l’affaire Sweet Beauty. Le Doyen des juges, Oumar Maham Diallo, a entendu mercredi dernier la deuxième masseuse citée dans ce dossier. Cette dernière se nomme Aïssata Bâ alias Maman.

D’après L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce vendredi, Maman a été interrogée sur les types de massage pratiqués à Sweet Beauty. Une interrogation à laquelle, signale le journal, la concernée n’a pu répondre car, n’ayant pas passé beaucoup de temps au niveau de l’institut.

Voir Aussi  Mame Diarra Fam face au juge : “En tant que parlementaire, j’ai été jetée dans un fourgon sans…”

En effet, informe le journal du Groupe Futurs Médias, Maman a déclaré avoir passé juste une semaine à Sweet Beauty et n’avoir effectué que trois massages. Cependant, elle a affirmé ne pas avoir pratiqué de massage sexuel durant ce laps de temps.

L’ex-collègue de Adji Sarr a confié au Doyen des juges que pour faire leur travail, les masseuses portent «des dessous jetables».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.