Les condamnations se suivent et se ressemblent du côté de l’opposition, après l’arrestation du député Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly, poursuivi pour offense au chef de l’Etat. Dans un communiqué de presse, la coalition Yewwi Askan wi condamne son arrestation et exige sa libération immédiate.

« La coalition Yewwi Askan wi a appris avec stupéfaction, l’arrestation et la mise sous mandat de dépôt de l’honorable député Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly. Comme à l’accoutumée, le garde des sceaux et le procureur ont procédé à une entorse du droit et de la loi pour l’accomplissement d’une sale besogne, sur injonction de Macky Sall. A la suite d’autres leaders de l’opposition politique, l’honorable député Cheikh Abdou Mbacké est victime de pratiques sélectives de la justice sénégalaise », condamne la coalition Yewwi.
La conférence des leaders de Yewwi, dans le même document, s’insurge contre une justice qu’ils trouvent partisane. « Des propos outranciers, agressifs, ou menaçant la cohésion nationale proférés par des responsables de la coalition au pouvoir ne sont ni dénoncés, ni poursuivis encore moins sanctionnés par l’autorité judiciaire compétente. A titre d’illustration, un affidé de Macky Sall vient publiquement de menacer de mort Ousmane Sonko, leader dans la coalition Yewwi Askan wI. Le procureur de la République a fermé les
yeux et bouché les oreilles », constatent-ils.

Voir Aussi  Manifestation de Yewwi : dix gardes du corps de Sonko placés sous mandat de dépôt

Par ailleurs, ces leaders considèrent que « La mise sous mandat de dépôt du député Cheikh Abdou Mbacké est aussi une atteinte grave à lacrédibilité de l’Assemblée nationale présentement en session ordinaire».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.