Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) suit avec beaucoup de peine la situation du pays depuis ces dernières semaines suite à l’ouverture contre l’honorable député Ousmane SONKO d’une procédure devant la justice.

Le PDS se félicite du dévouement des députés du groupe parlementaire Liberté et Démocratie et des autres non inscrits pour lutter contre la levée de l’immunité parlementaire de SONKO qui est actuellement soumise à l’arbitrage du conseil constitutionnel.

Le PDS dénonce vigoureusement toute tentative de musellement ou de liquidation d’un opposant gênant et appelle le régime en place à la sérénité.

Voir Aussi  Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun : La Premiére dame Marième Faye Sall en deuil (Photo)

Le PDS en appelle au sens de la responsabilité de tous les acteurs et condamne la violence quelque soit sa provenance. Il met en garde le régime de Macky SALL sur le recrutement illégal de nervis pour casser sauvagement des manifestants.

C’est encore l’acteur du chao judiciaire Antoine DIOME qui est dans ses œuvres.

Le PDS s’incline devant la mémoire des jeunes tués lors de manifestations et demande aux forces de l’ordre d’arrêter la violence inouïe exercée sur les populations.

Voir Aussi  « Ousmane Sonko ou la dialectique du faux divin »

Le PDS exige la libération immédiate de tous les prisonniers politiques et le retour sans délais dans le pays de Karim WADE exilé de force au Qatar.

Par ailleurs, le PDS annonce la reprise de ses activités qu’il avait suspendues au sein du Front de Résistance National (FRN) par soucis de sauvegarde de l’intérêt national lié notamment aux questions de démocratie, de liberté et de justice.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.