La GP Fatou Kiné Ndiaye brise le silence. Libre depuis hier mercredi 21 avril dernier, l’étudiante de 22 ans, qui a été arrêtée au Maroc, se dit victime d’une trahison.

«J’ai été trahie, blessée», a-t-elle confiée, dans des propos repris par L’Observateur.

«Je n’ai rien à dire sinon rendre grâce à Dieu. J’ai surmonté cette épreuve avec dignité. J’ai été heureuse de retrouver ma mère. Ça m’a fait énormément plaisir», a-t-elle ajouté.

Voir Aussi  Nécrologie : Inna lillah wa inna ilayhi raaji’uun, Rappel à Dieu de Birane Dème (photo)

Fatou Kiné Ndiaye confie également qu’elle a hâte de retourner au Sénégal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.