Ce n’est encore pas joué, même si à la faveur des clauses du contrat avec le Doyen des juges, le leader de Pastef a pris le micro pour parler à ses partisans.

Des informations du journal « Les Echos » relèvent que « les militants et autres sympathisants d’Ousmane Sonko ne sont pas prêts à rester chez eux. Ils l’ont d’ailleurs clairement fait savoir à qui veut les entendre« .

Voir Aussi  Drame de Pikine : 37 coups de c0uteau, un prêt de 200.000frs; 5 choses à savoir sur le meurtre de Fatou Kiné Gaye

Le jour de son audition, ont-ils clamé, ils seront au Tribunal pour accompagner Sonko accusé de viol suivi de menaces de mort par la masseuse Adji Sarr. En fait, ils disent ne pas avoir confiance au régime.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.