Le 14 avril dernier, le Doyen des juges avait organisé dans son bureau la confrontation entre Adji Sarr et Ndèye Khady Ndiaye dans le cadre de l’affaire Sweet Beauty. Les échanges ont été brièvement filmés et la vidéo s’est retrouvée sur les réseaux sociaux.

Pour dénoncer cette intrusion, Ndèye Khady Ndiaye avait saisi d’une plainte le procureur. Celle-ci vise Adji Sarr et l’activiste Françoise Hélène Gaye. La patronne de l’institut Sweet Beauty accuse la première d’avoir filmé leur audition et la seconde d’avoir diffusé la séquence.
Dans son édition de ce samedi, Les Échos renseigne que la plaignante a été convoquée hier, vendredi, au niveau de la police de la cybercriminalité, qui est chargée de l’enquête. Au cours de son audition, rapporte le journal, elle a confirmé sa plainte pour collecte et diffusion de données personnelles.

Voir Aussi  “Ce dont je rêve, c’est de jouer…” ; Annoncé au Sénégal, Ibrahima Konaté tranche pour son avenir

La même source ajoute que les mises en cause devraient «bientôt» être entendues par les enquêteurs.

Adji Sarr accuse Ousmane Sonko de viol et menaces de mort. Ndèye Khady Ndiaye, son ex-patronne à Sweet Beauty, réfute les accusations contre le leader de Pastef. C’est dans le cadre de l’instruction de ce dossier que les deux dames, assistées de leurs avocats, ont été auditionnées en même temps dans le bureau du Doyen des juges, il y a un mois jour pour jour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.