Commerçant en alimentation à l’unité 12 des Parcelles Assainies, M. Touré avoue être harcelé par les agents des services d’hygiène chaque mois. « A chaque passage des agents du service d’hygiène, ils me demandent de leur remettre la somme de cinq mille francs », martèle le commerçant.

Hydrocarbures : Nouvelles révélations explosives sur le pétrole sénégalaisSélectionné pour vous :
Hydrocarbures : Nouvelles révélations explosives sur le pétrole sénégalais
En effet révèle El Hadji Touré, les agents du service d’hygiène visitent plusieurs boutiques et grossistes pour effectuer un contrôle sur les denrées alimentaires. Mais, précise t-il « ils ne contrôle rien. Ils exigent de l’argent. Au début, c’était cinq mille FCFA mais ces derniers mois, ils exigent dix mille FCFA ».

Et, ayant refusé de payer, El hadji Touré a subi la foudre de trois agents des services d’hygiène qui l’ont malmené et embarqué de force au commissariat, selon ses dires.

Regardez.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.