Les bombardements de l’armée contre les bases de Salif Sadio ont repris de plus belle. C’est hier dimanche que l’armée a mis en oeuvre la dernière phase de ratissage de la Casamance.

Dans un communiqué de la Dirpa, les bombardements ont repris dans le nord Sindian, au Sud du pays : “dans le cadre de leurs missions régaliennes de sécurisation des personnes et des biens, les Armées ont lancé, le dimanche 13 mars 2022, une opération dont l’objectif principal est de démanteler les bases de la faction MFDC (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance) de Salif Sadio situées le long de la frontière nord…”

Voir Aussi  Benoît Sambou explique : « Quand j’ai vérifié la liste nationale de Yewwi… »

Selon toujours le communiqué, il est précisé que “cette opération vise également, à détruire toutes les bandes armées menant des activités criminelles dans la zone et à neutraliser toute personne ou entité collaborant directement ou indirectement avec elles.”

La grande muette ajoute qu’elle reste déterminée à poursuivre ces actions de sécurisation et à préserver, à tout prix, l’intégrité du territoire national. En effet, depuis janvier 2021, l’armée mène une opération de dépollution du territoire régional de la Casamance pour au départ anéantir les positions des bandes armées. Mais depuis le sanglant accrochage qui a lieu dans la même zone il y a 1 mois, faisant des morts dans les rangs de l’armée et la capture de 7 militaires par Salif Sadio, l’armée précise que son objectif actuel c’est le démantèlement de la base de Salif Sadio. Les déplacements de populations de la bande frontalière se font en masse…

Voir Aussi  Benoît Sambou explique : « Quand j’ai vérifié la liste nationale de Yewwi… »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.