Un grand penseur avait vu juste en écrivant dans un de ses ouvrages que la gratitude devant la vie n’equivaut pas à la négation de la souffrance, mais à la capacité de comprendre le vaste schéma de l’existence sur ce monde que l’on devrait qualifier de futile et périssable. Pendant que vous lisez ces quelques lignes sur le site des exclusivités, combien sont-ils à souffrir, soit parcequ’ils ont des soucis pour survivre ou malades …

Combien sont-ils également ces élèves et jeunes étudiants, dépourvus de moyens financiers surtout ceux-là qui viennent des autres régions du Sénégal, constamment stressés parceque leurs journées sont au jour le jour emplies d’angoisses, de désespoir bref de tristesse? Et, nombre d’entre eux auraient pu choisir de se lamenter devant la cruauté de l’existence , se décourager et finalement abandonner les chemins des classes et autres amphithéâtres mais ils ont préféré tenir le coup, stoïque en attendant des lendemains meilleurs où une bouée de sauvetage de bonnes volontés. Pour avoir vécu, en tant qu’étudiant, venu de sa Thilogne natale ,cette situation de grande souffrance, le jeune opérateur économique Elimane Lam casque gros ,depuis plusieurs années, et ce, sans tambour ni trompette pour offrir le gite aux étudiants de Thilogne.

D’ailleurs, ces jeunes ressortissants de Thilogne, dont la plupart sont inscrits à l’UCAD, entendent organiser une journée spéciale le 3 mars prochain dans le cadre enchanteur d’un hôtel Dakarois. En attendant d’y revenir amplement, dakarposte est en mesure de révéler que ce capitaine d’industries dénommé Elimane Lam sera vivement remercié pour ses œuvres de bienfaisance au profit de ses cadets Thilognois. Ce, au même titre que le percepteur Mamadou Oumar Bocoum. Lequel, tend souvent la perche aux étudiants de son Kane natal.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.