Les occupants du marché du rond-point Liberté 6 élaborent une stratégie de riposte, suite à l’action enclenchée par le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, pour les déguerpir, ce vendredi 21 février 2020, pour un aménagement routier lié au Bus Rapid Transit (BRT).

Selon Kritik, le délégué du marché, désemparé, avoue qu’ils ont été informés, depuis jeudi dernier, du déguerpissement. Il informe toujours “être en négociation” avec le préfet qui est catégorique sur le fait que, quelles que soient les démarches tentées, ce marché sera rasé vendredi. Pour le moment, les occupants de cet espace public comptent enclencher une stratégie de survie.

Voir Aussi  Dernière minute : Médiation dans l’affaire Ousmane Sonko : Ahmed Khalifa NIASSE prend son bâton de pélerin

Interpellé au fil sur cette affaire de déguerpissement, le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, affirme : “L’opération sera mise en œuvre ce vendredi. Il n’y a aucune négociation. Ils ont été payés. Ce sont des gens qui sont illégalement sur la voie publique. Et on leur paie à l’arrivée du Projet BRT. À la limite, c’est un bonus et non une indemnisation. Parce que pour être indemnisé, il faut être en règle. Mieux, 80% des occupants contestataires sont payés depuis plus de 4 mois. Qu’est-ce qu’ils veulent de plus ? Au moment du paiement, ils avaient tous reçu une sommation. S’il y en a qui n’ont pas été payés, nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude”.

Voir Aussi  (Urgent) Popenguine : Les alentours de la résidence présidentielle incendiés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.