Le lutteur Papa Sow a révélé en exclusivité à IGFM, avoir été interpellé par la gendarmerie, sur la plage en plein entraînement en cette période de pandémie.

Comme beaucoup de sportifs, le chef de file de l’école de lutte « Diambars Wrestling Academy » s’entraîne difficilement depuis que l’état d’urgence est entré en vigueur au Sénégal. Une situation qu’il accepte avec philosophie afin de suivre les consignes édictées par les autorités sanitaires pour éviter la propagation du coronavirus, même s’il a été interpellé comme beaucoup de Sénégalais.

« J’ai été interpellé sur la plage par la gendarmerie lorsque je m’entraînais. Ils m’ont seulement dit de revoir mes horaires d’entraînement puisqu’ils ne peuvent pas m’empêcher de m’entraîner. Ils ont compris que c’est aussi mon travail raison pour laquelle je m’entraîne à la page. Ils ont été très sympathiques et compréhensifs. Mais, moi, j’ai compris qu’ils ont raison et depuis lors, j’ai réaménagé mon agenda », s’est-il à IGFM, au téléphone.

Voir Aussi  Magal 2020 : Convoi de bœufs et installation de tentes : Voici la réponse du Khalif à Sokhna Aida

Des gens voient ça autrement

« Mais, le problème est qu’il y a des gens qui voient ça autrement. Ils ne peuvent pas comprendre pourquoi on m’autorise à m’entraîner alors qu’eux, ils ont été interdits. Je pense que la réponse est simple. Je suis un lutteur et c’est mon métier contrairement à eux qui s’entraînent juste pour la forme », a-t-il soutenu.

« Ceux qui brisent le confinement partiel sont têtus »

Le lutteur des Parcelles Assainies a par ailleurs indiqué qu’il éviter les salles de musculation en cette période de pandémie. « J’essaie juste de maintenir ma forme même si c’est difficile puisque je ne peux plus aller dans une salle de musculation pour des raisons que tout le monde connaît. Je comprends, c’est une situation qui s’impose. Maintenant, j’essaie juste de m’adapter en mettant en avant l’intérêt général. C’est un combat de tous », a-t-il dit, appelant les populations à suivre les consignes des autorités sanitaires puisque le Sénégal est un pays pauvre qui manque de moyens.

Voir Aussi  Urgent- Aïda Diallo réagit après son interdiction à Ngabou « Naniou déf ... »

Parlant des personnes qui brisent les règles, Papa Sow déplore : « Si cette situation perdure, ça risque d’être très compliqué. Malheureusement, il y a des gens qui sont têtus, ils négligent cette maladie qui est très sérieuse. Ils font du n’importe quoi. Je pense que ça doit être le combat de tout un chacun. Chaque citoyen doit pourvoir soutenir l’Etat du Sénégal dans ses efforts. Quand on dit qu’on peut circuler de 6h à 20h, je pense qu’on doit pourvoir respecter cela », a conclu Papa Sow dont son combat contre Siteu a été reporté trois semaines avant en raison de la pandémie.

igfm

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.