En interrogeant la jeune masseuse, les enquêteurs ne pouvaient se douter qu’elle ferait de telles révélations. Ils ont donc failli tomber des nues.

En effet, cette dernière enfonce très profondément le député leader de Pastef et, pour mieux établir la véracité de ses dires, elle a accepté que des prélèvements soient effectués sur sa personne. Prélèvements vaginaux nécessaires pour l’éclatement de la vérité auxquels, paradoxalement Ousmane Sonko refuse de se soumettre.

Voir Aussi  « Le préfet a été surpris en train de dire que… » : Actuellement bloqué, Ousmane Sonko sort du silence

De plus, les différentes personnes interrogées par la section de recherches ont confirmé la présence de Sonko sur les lieux. Le député avant la séance de massage fatidique du 2 février s’est lavé sur les lieux avant de commencer sa séance. Ce qui contredit la thèse avancée par celui-ci indiquant qu’il n’avait que dix minutes ce soir-là.

Voir Aussi  Urgent: Les premières image du tribunal de Dakar avant l’arrivé de Sonko

Ce refus de se soumettre aux tests ADN est qualifié de “ lâche ” par certaines sources qui pensent ainsi que Sonko ne veut pas reconnaître les faits afin de se soustraire à ses obligations de “ futur père ” de l’enfant que porte Adji Sarr. Car celle-ci est bien enceinte, comme le confirme le mari de la patronne du salon Sweet Beauty.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.