Le journal Enquête révèle dans son édition de ce samedi qu’Ousmane Sonko était hier, vendredi, chez le doyen des juges, Oumar Maham Diallo. Ce n’était pour une audition au fond dans le cadre de l’instruction de l’affaire qui l’oppose à Adji Sarr, qui l’accuse de viol.

La source informe que c’était plutôt pour émarger devant le magistrat conformément aux termes du contrôle judiciaire suspendu au-dessus de sa tête depuis qu’il est inculpé pour abus sexuel et menaces de mort présumés.

Voir Aussi  Dr Babacar Diop se confie : « Je souhaite à ma mort qu’on dise ça »

Ainsi, le leader de Pastef rétropédale dans sa volonté de ne plus se conformer à cette exigence du contrôle judiciaire. Ousmane Sonko avait brandi cette menace il y a quelques semaines dans une interview accordée à quelques médias triés sur le volet et largement reprise par le reste de la presse.

«J’ai cessé d’aller signer depuis deux mois, informait le nouveau maire de Ziguinchor. Je ne vais plus le faire. Je l’ai déjà fait pendant dix mois. Je ne peux pas respecter une institution qui ne me respecte pas. C’est un dossier qui ne mérite qu’un non-lieu ou classement sans suite.»

Voir Aussi  Macky Sall a réagi : Très bonne nouvelle pour le chanteur Daby, atteint d’un AVC

Ses avocats lui avaient demandé de ne pas mettre sa menace à exécution, de continuer de se conformer à la loi. Visiblement Ousmane Sonko a décidé de suivre leur conseil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.