Devant la recrudescence des cas communautaires, le Pr Moussa Seydi  se dit inquiet. Pour le chef du service des maladies infectieuses de Fann, « il faut prendre des dispositions plus strictes pour éviter la propagation du coronavirus au Sénégal. Les cas communautaires constituent une source d’inquiétude. Des mesures fortes doivent être prises, mais elles doivent être discutées au niveau du Conseil national de gestion des épidémies.

Selon le Pr Moussa Seydi, « le confinement partiel pourrait être efficace mais la solution la plus simple  ce serait de généraliser le port du masque », rapporte le journal Libération.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.