La vidéo fait le tour des réseaux sociaux. Il s’agit d’une conversation entre deux Professeurs sur la chaine ‘LCI’, qui s’interrogeaient sur la potentielle efficacité du vaccin BCG contre le coronavirus et l’intérêt d’effectuer des tests en Afrique, tout comme le SIDA. A la vue de cette image le Sénégalais Demba Ba et le Camerounais Samuel Eto’o n’ont pu contenir leur colère qu’ils ont tout de suite exprimé.

Dans cette conversation, on entend  le Pr Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin (Paris), présent en plateau, dire « Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études dans le sida où chez les prostituées on essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et elles ne se protègent pas ».

Et le Pr Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm de réagir : « Vous avez raison. On est en train de réfléchir en parallèle sur une étude en Afrique pour faire ce même type d’approche avec le BCG. Il y a un appel d’offre qui est sorti ou va sortir. On va sérieusement réfléchir à ça. Ça n’empêche pas qu’en parallèle on puisse réfléchir à une étude en Europe et en Australie ».Des échanges qui ont provoqué l’ire de nombreux africains sur les réseaux sociaux, parmi lesquels Demba Ba et Samuel Eto’o. Le Sénégalais a partagé la vidéo avec un commentaire : « Bienvenue en occident, la où le blanc se croit tellement supérieur que racisme et débilité deviennent banalité. TIME TO RISE ».

L’ancien international camerounais a violemment réagi à ces propos sur sa page Facebook avec des propos plus choquants. « Fils de P… Vous n’êtes que de la merde, n’est-ce pas l’Afrique est votre terrain de jeu », a-t-il commenté.

Ces propos s’ajoutent à ceux du Secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres. Jeudi dernier, aux micros de RFI et France 24, il a prédit des millions de morts en Afrique, à cause de la pandémie du coronavirus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.