La direction de la pharmacie et du médicament a décidé d’encadrer la vente de l’hydroxychloroquine dans ce contexte de pandémie du coronavirus. C’est pour assurer la continuité du traitement des patients atteints de pathologies chroniques.

Désormais, la vente de l’hydroxychloroquine est assujettie à la présentation d’une ordonnance régulière. Un maximum de deux boites ne pourra être dépassé, précise la direction de la pharmacie et du médicament. « Nous avons pris cette décision suite à une recommandation du ministre de la santé qui avait reçu une alerte des dermatologues. Lesquels se plaignaient de rupture de médicament dans les officines, d’hydroxychloroquine notamment pour la prise en charge des malades de rhumatisme », a notamment déclaré le directeur de la direction de la pharmacie et du médicament, professeur Yéri Mbagnick Diop.

Ordre donné aux grossistes

Il ajoute qu’à la suite de cette lettre, ils ont dit aux grossistes de la distribution de la chloroquine vers les pharmacies de limiter les quantités qu’ils donnent aux pharmacies.

Pharmacies d’officines

La direction de la pharmacie et du médicament a également demandé aux pharmacies d’officines de limiter [la vente] en ne délivrant le médicament que sur prescription médicale. « Que les sénégalais ne prennent pas ces médicaments et qu’on commence à les stocker pour éventuellement prévenir le Covid-19. C’était pour ceux qui souffrent de rhumatisme, de lupus puissent accéder à ces médicaments qui étaient autorisés au Sénégal pour ces pathologies. Et quand le covid-19 est venu, il y avait possibilité que la chloroquine guérisse le virus, une partie des stocks est partie et laisser en rade les malades pour lesquels le médicament était envisagé », a détaillé M. Diop.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.