Avec 341 cas testés positifs au coronavirus, 198 guérisons, 3 morts et un évacué à la date de ce vendredi 17 avril, le bilan officiel du Sénégal affiche un taux de guérison record en Afrique et un taux de mortalité exceptionnellement bas. Mais, selon le président de la République, Macky Sall, ce taux de guérison est un chiffre est « assez positif » si l’on considère le rythme de propagation et surtout le taux de mortalité de la pandémie dans la plupart des pays à travers le monde.« Au moment où nous parlons, effectivement, nous sommes à 342 personnes infectées. Et au moment même où je vous parle on vient d’enregistrer le troisième décès et plus de 198 qui sont sortis de l’hôpital, donc guéris. Et 141 malades qui sont dans les établissements hospitaliers. Oui, c’est un chiffre assez positif si l’on considère le rythme de propagation de la maladie et surtout le taux de décès dans la plupart des pays », a-t-il noté au micro de France 24 et Rfi.De l’avis du Chef de l’État, ces résultats obtenus par le Sénégal résultent de plusieurs facteurs, le traitement notamment. Il dit : « Je pense que cela est dû au fait qu’il y a une combinaison de facteurs. C’est d’abord la prise en charge précoce dans le milieu hospitalier puisque nous avons un dispositif d’alerte et de coordination et d’identification des contacts et des malades. Et immédiatement, tous les contacts sont en confinement total dans des établissements hôteliers et tous les malades sont absolument tous à l’hôpital et sont traités ».Et d’ajouter : « Bien attendu, le traitement a certainement un rôle à jouer dans ce taux. Je sais que nos praticiens, nos professionnels de la médecine ont décidé assez rapidement de mettre en place un certain nombres de protocoles qui fait un débat ailleurs, en particulier l’utilisation de l’hydroxychloroquine qui est combinée à l’azithromycine. Et cela a certainement aussi joué. En plus nous avons une population pratiquement jeune et ça, c’est le propre de l’Afrique. Peut-être qu’aussi la jeunesse de la population, la précocité des mesures d’endiguement ainsi que la prise en charge précoce dans les établissements hospitaliers, tout cela combiné, peut expliquer en fait ces résultats ».Toutefois, le président Sall de préciser que l’utilisation de la Chloroquine se fait en milieu médical et ne s’agit « nullement de l’automédication ».

Voir Aussi  Visite de Macky Sall Keur Massar: Plusieurs sinistrés atteints d’Avc, le maire chassé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.