Le ministre l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a réitéré l’engagement de l’État du Sénégal de débloquer une enveloppe de 200 milliards francs CFA en guise de “trésorerie rapide” pour “appuyer” les entreprises en difficultés face au Coronavirus.

“Ce sont toutes les entreprises qui ont un chiffre d’affaires qui a baissé au minimum de 33%. Les entreprises qui auront perdu tous leurs chiffres d’affaires seront éligibles. Nous allons faire des comparaisons des chiffres d’affaires entre mars et février. Nous avons des données sur cela. Ces entreprises pourront directement aller voir leur banquier”, a-t-il dit dans l’émission Jury du dimanche sur Iradio, précisant dans la foulée que toutes les banques vont également être mises en contribution.

Voir Aussi  L’État du Bénin explique pourquoi il a détruit l’Hôtel de Yérim Sow (05 Photos)

“Nous avons visé des crédits mensuels pour couvrir les charges incompressibles dont le salaire, le loyer, etc.”, a notamment insisté Hott, qui rappelle que ces “prêts” vont permettre aux entreprises de résister pendant cette période de crise sur une durée de trois à quatre mois.

Toutefois, rassure le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, le remboursement se fera une année après la fin de la pandémie. “Après la période de crise, l’entreprise devra rester un an sans rembourser. C’est à partir du 12e mois qu’elle devra commencer à rembourser ses prêts sur une durée de cinq ans”, a souligné Amadou Hott.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.