Des accusations graves ont été portées contre Aboubacar Sadikh Bèye, Dg du Port de Dakar. Des travailleurs ayant requis l’anonymat, ont révélé que le patron de l’entreprise portuaire serait le bras armé de sociétés étrangères qui veulent imposer un diktat à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture (Cciad).

Zizanie

Le Directeur général du Port de Dakar ne serait pas étranger aux problèmes internes qui minent la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad) depuis quelque temps. Une crise qui a finalement créé des divergences profondes entre le secrétaire général et les délégués de la chambre consulaire qui se livrent à une guerre larvée.

Les faits

Aboubacar Sadikh Bèye est accusé d’être de connivence avec des entreprises étrangères spécialisées dans la manutention comme TVS Sea invest, anciennement appelée TVS Nécotrans. Pour quelle raison ? Nul ne peut le dire avec exactitude, malgré les efforts de Senego visant à recueillir sa version au téléphone.

Fondement des reproches

Mais le commun des Sénégalais imagine mal qu’une entreprise africaine se lève un beau jour pour aller s’adjuger les prérogatives d’une chambre de commerce européenne. Face à cette situation, les travailleurs de la chambre ont interpellé le gouvernement, non sans avertir qu’ils ne vont jamais accepter l’inacceptable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.