Huit personnes de nationalité nigériane faisant partie d’un vaste réseau de criminels ont été arrêtées, à Mbao, par les éléments de la gendarmerie de la Zone franche industrielle.

Selon L’Observateur, les mis en cause -qui se prenaient pour des homosexuels, transgenres ou généraux américains- sont poursuivis pour «sextorsion».

Le délit de sextorsion consiste en l’extorsion via internet de faveurs sexuelles ou monétaires. Il se double le plus souvent de celui de chantage à la webcam. 

Ils se procuraient de photos compromettantes d’individus, les menaçaient de les divulguer s’ils ne versaient de fortes sommes d’argent.

Une perquisition dans leur appartement a permis de mettre la main sur 8 ordinateurs, 6 téléphones portables, un décodeur Wifi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.