Le chat a au fil des jours, dévoré pigeons, poussins, et poulets jusqu’au jour il sera fait prisonnier, dans le poulailler qui lui servait de garde-manger.

Une garde-à-vue illimitée, qui ne prendra fin que lorsque le poulailler fait en tôles ondulées, sera reconstruit en dur, jure, pince-sans-rire, son geôlier. La vidéo postée sur le net devint rapidement virale, et suscita moults réactions et commentaires tous plus hilarants les uns que les autres. Mieux, « Mouss Mi » comme on l’appelle , a le camp de ses défenseurs contre ceux qui demandent la perpétuité. Des défenseurs qui promettent non seulement de lui commettre un avocat, mais ont aussi initié un hashtag ; free mouss mi .

Voir Aussi  Iran Ndao fait encore des révélations sur Khalifa Sall «ben beuss dafa yabal…» (Vidéo)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.