Les députés de la majorité et ceux de l’opposition sont à couteaux tirés, depuis le début du processus de levée de l’immunité de Sonko. Cheikh Abdou Mbacké a déclaré que dans la correspondance transmise par le Garde des Sceaux, c’est X qui est visé. Mais, Cheikh Seck, membre du bureau de l’Assemblée nationale, dont on vous propose les propos ci-dessous, déclare le contraire.

« La lettre que nous nous avons reçue du garde des sceaux qui a transmis une lettre du procureur général près la Cour d’appel de Dakar, lequel a transmis une lettre du procureur général et du Juge d’instruction, il n’y a pas de X. c’est une demande de levée d’immunité parlementaire de Ousmane Sonko.

Voir Aussi  Dernière minute- La Réaction musclée de Antoine Diome sur l’arrestation de Sonko

Maintenant, le procureur a demandé un réquisitoire contre X. Mais c’est normal dans la mesure où la brigade de recherches a convoqué Ousmane Sonko. Et là je marque le pas. Le député peut être convoqué, il ne peut être poursuivi et arrêté mais il peut être convoqué. Il lui est loisible de répondre ou de ne pas répondre.

Voir Aussi  URGENT – Manifestation à Bignona : Un jeune tué par l’armée sénégalaise

Maintenant, si le commandant convoque Ousmane Sonko et que Sonko ne vient pas répondre, il fait son Pv. Mais est-ce qu’il a les réponses de Sonko. Mais, le procureur, dans le pv qu’il a reçu, il n’y a pas la réponse de Sonko, ce qu’il fait, c’est indiquer X. Et ce X sera défini plus tard. Mais dans la plainte concernée, c’est bien marqué Ousmane Sonko et dans les documents que nous avons reçus à l’Assemblée il est bien marqué Ousmane Sonko.»

igfm

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.