La « piste de la Covid » est formellement écartée concernant le décès de l’avocat Me Oumar Diallo, des suites d’un malaise au sortir d’une audience des référés, ce lundi, au Palais de justice de Dakar.

« Il n’existe aucune preuve que le décès soit dû à une maladie précise, car aucune autopsie n’a été pratiquée », a appris Dakaractu de source judiciaire. Toutefois, le constat du médecin laisse entendre qu’il s’agit « d’une mort subite par infarctus du myocarde », selon les informations recueillies auprès d’un membre du Conseil de l’Ordre des Avocats du Sénégal.

Voir Aussi  Camp Manuel: Guy Marius Sagna isolé, tout nu !

Une source concordante indique que « Me Oumar Diallo a été victime d’un arrêt cardio respiratoire », alors qu’il venait de finir sa plaidoirie devant le juge des référés, lors d’une audience publique, vers 10 heures ce matin. Et c’est son confrère, Me Babacar Mbaye, qui a donné l’alerte. « Les secours ont tenté de la réanimer, en vain », nous apprend-on.

Voir Aussi  « Le préfet a été surpris en train de dire que… » : Actuellement bloqué, Ousmane Sonko sort du silence

Le décès de celui qui fut avocat de la Promotion 2003, admis au barreau le 20 décembre 2002, a été un choc pour ses confrères. Même s’il était très discret ces dernières années, Me Oumar Diallo n’en est pas moins resté « un spécialiste des référés ».

DAKARACTU

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.