Le député Moustapha Guirassy, toujours en convalescence après son accident survenu dans la nuit du samedi sur la route de Kédougou, a tenu à assister à la levée du corps de son défunt chauffeur Samba Ba, décédé à la suite de l’accident.

L’occasion a été choisie par le parlementaire de revenir sur le film du drame qu’il décrit être un violent choc.

« Je ne sais vraiment pas comment est venu l’accident, on s’est retrouvé avec une partie du camion à l’intérieur de la cabine de notre 4×4. Donc le choc était très très violent, on était coincés dans le véhicule durant presque 30 minutes. J’étais devant à côté de lui et c’est vers 8h30mn voire 9h. Malheureusement il y a eu beaucoup de retard avant de voire une ambulance. Ça a pris beaucoup  de retard pour voir une ambulance et les pompiers », a expliqué Guirassy .

Par ailleurs, en bon croyant, Moustapha Guirassy a tenu à rendre grâce à Dieu, avant de rendre hommage à son chauffeur et ami.

« Je rends  grâce à Allah c’est lui qui donne la vie et c’est lui qui a repris. Donc nous acceptons, nous nous soumettons à son décret. Samba que nous venons de perdre est un jeune frère à moi, un confident, un compagnon. On l’appelle chauffeur et c’est vrai que c’est lui qui conduisait. Mais c’est plutôt un ami, un très proche, que j’aimais bien, confie le PDG de l’IAM.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.