La coalition Yewwi Askan Wi (Yaw) poursuit son combat. Elle compte saisir l’Assemblée nationale pour que le président de la République Macky Sall soit attrait devant la Haute cour de justice pour «haute trahison».

Ainsi, Ousmane Sonko et Cie ont lancé, ce jeudi 16 décembre, une pétition auprès des populations pour la saisine de l’Assemblée nationale de cette question. Laquelle est intitulée «Non à la perversion de la fonction présidentielle».

Les leaders de l’opposition s’expliquent. Selon eux, «le président de la République, Macky Sall, en recevant au palais présidentiel et en couvrant d’honneurs Djibril Ngom, qui a volé, falsifié et entaché de vices les documents officiels d’investiture de la coalition Yewwi Askan Wi de Matam, s’est rendu commanditaire et complice des délits réprimés par le Code pénal sénégalais d’association de malfaiteurs (art 238), faux et usage de faux (art 137), violation de mandat (art. 379) et abus de confiance (art. 383) commis par ce dernier».

Ainsi, pour Déthié Fall et Cie, «en participant à un complot électoral, Macky Sall s’est rendu responsable du délit d’atteinte à la Constitution, sanctionné par l’art 105 du Code pénal, de manquement grave aux obligations de sa fonction et de violation des devoirs de sa charge, et devient donc passible des sanctions pour haute trahison prévues par l’art. 101 de la Constitution».

Du coup, ils invitent les citoyens sénégalais à signer «cette pétition pour lancer la procédure de mise en accusation du président Macky Sall devant l’Assemblée nationale et dire non à la déchéance de nos institutions !».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.