La garde à vue des jeunes de Pastef, interpellés ce lundi pour destruction de biens appartenant à autrui, trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée, a été prolongée hier.

Pour cause, toute la journée de ce mardi, les enquêteurs ont passé leur temps à visionner les images provenant des caméras de surveillance pour confondre les accusés. En plus de cela, ils ont auditionné des témoins.

Voir Aussi  Incendie à Petersen : les éclairages des sapeurs pompiers

C’est seulement au terme de l’enquête qu’ils vont être déférés devant le procureur qui risque de les envoyer en instruction pour démoraliser les troupes de Sonko qui seraient tentées de reproduire ce qui s’est passé dans les rues de Dakar il y a deux jours. Selon des sources de «L’As», les jeunes arrêtés devraient être rejoints par d’autres, étant donné que les policiers ont identifié les potentiels casseurs à travers leurs identités sur Facebook. Ils ont été pistés à travers leurs positions radicales et leurs appels à l’insurrection sur les réseaux sociaux.

Voir Aussi  Serigne Modou Bousso Dieng Tacle Le Regime De Macky Sall

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.