A moins qu’ils ne bénéficient d’un retour de parquet, les militants d’Ousmane Sonko, arrêtés dans le cadre de la plainte du Directeur de cabinet du président de la République faisant état de menaces de diffusion d’images compromettantes du chef de l’Etat, pourraient être édifiés sur leur sort.

Selon l’As, l’épouse de Birame Soulèye Diop administrateur de Pastef, le responsable de Dakar Abass Fall, et l’ingénieur de télécom en service à Sonatel, Dahirou Thiam, non moins responsable de Pastef à Mbao, placés en garde à vue hier, seront déférés au parquet.
Dans ce dossier, les enquêteurs cherchent l’auteur du sms visé par la plainte. Si Patricia Ngandoul Diop reconnaît avoir probablement acheté la puce, elle déclare ne l’avoir jamais utilisé. Aussi a-t-il souligné qu’elle nullement engagée en politique.

Voir Aussi  Camp Manuel: Guy Marius Sagna isolé, tout nu !

Ce qui n’est pas le cas pour les autres mis en cause qui, convaincus qu’il s’agit d’un procès politique, opposent des arguments politiques aux limiers rendant compliquée l’enquête pour démasquer l’auteur du message mais aussi jusqu’à quel niveau il est prêt à mettre à exécution ses menaces.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.