Dans un entretien accordé au journal Libération, le professeur Moussa Seydi est favorable à un confinement partiel pour lutter contre l’évolution de la pandémie au Sénégal. A son avis, il faut que les autorités prennent des dispositions plus strictes pour rompre la chaine de contamination du virus.

Indiquant que les cas communautaires sont sources d’inquiétude, il déclare : « Des mesures fortes doivent être prises, mais elles doivent être discutées au niveau du Conseil national de gestion des épidémies. Un confinement nécessite des mesures d’accompagnement. Théoriquement, le confinement partiel pourrait être efficace. Je dis bien théoriquement parce que le patient atteint de Covid-19 a déjà été dans d’autres quartiers où il a peut-être infecté d’autres personnes ».

Dans le même sillage, le professeur confie également que le port généralisé du masque est une solution efficace pour faire face à la maladie, surtout en cette période où les cas communautaires se multiplient. « S’il y a un port généralisé du masque, on peut éviter le confinement. C’est la voie la plus simple à l’heure actuelle », affirme-t-il.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.