« Je souhaite à ma mort qu’on dise : il aimait son pays, il a vécu en se rendant utile , plutôt qu’il était riche ». C’est du moins ce que déclare Dr Babacar Diop qui a fait un post sur Facebook.

Voici l’intégralité de sa publication !

« Il m’arrive souvent de rendre visite à mes futurs compagnons qui dorment déjà dans les cimetières pour prier pour eux et pour ne jamais oublier que c’est là où se trouve ma dernière demeure. Le silence qui emplit les cimetières doit remplir l’homme davantage d’humilité et de modestie.

Voir Aussi  Manifestation de Yewwi : dix gardes du corps de Sonko placés sous mandat de dépôt

La dernière pelle de sable qui remplit la fosse qui sert de sépulture fait montrer le mystère et le silence éternel. C’est une épreuve que tout homme est condamné à vivre.
Que ce jour-là nous recevrions la miséricorde de Dieu. Le destin de ce monde est la fin. Tout y concourt et y conspire. Les cimetières en constituent l’exemple le plus illustratif et le plus éloquent pour qui en douterait….

J’en conclus que les hommes politiques ne doivent jamais perdre de vue ,quels soient la fortune et le pouvoir qu’ils peuvent détenir et revendiquer , qu’ils ne sont qu’une miséreuse moisissure de la terre. L’homme n’est rien. Nous finissons toujours au fond d’un trou laissant amis et parents en pleurs.
Je souhaite à ma mort qu’on dise : il aimait son pays, il a vécu en se rendant utile , plutôt qu’il était riche.

Voir Aussi  Manifestation de Yewwi : dix gardes du corps de Sonko placés sous mandat de dépôt

Je souhaite retrouver mes futurs compagnons dans la dignité d’homme comme je suis né dans cette dignité. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.