« Le collectif des avocats (de Ousmane Sonko) attire l’attention du public sur le fait que cette information est fausse. En effet, le seul dossier médical concernant cette affaire établi le 3 février 2021, n’indique nulle part que du sperme a été prélevé ou retrouvé ».

Deux phrases du communiqué des conseils du leader de Pastef/Les Patriotes qui viennent contredire les déclarations de Me El Hadj Diouf, qui déclarait hier vendredi, à l’émission Jakarlo sur la Tfm, la nécessité de test ADN pour élucider l’affaire de viols répétés et menace de mort incriminant l’opposant.

Voir Aussi  Appel des Layènes : L’événement maintenu, un nouveau format en vue (Fils du Khalife général)

Faisant allusion à l’avocat de Adji Sarr, Me Bamba Cissé et ses confrères estiment que ce dernier « s’épanche dans les médias en livrant des informations qui ne figurent pas au dossier ».

« C’est sous ce rapport qu’il a avancé, à l’occasion d’une émission retransmise sur la chaîne TFM le 12 février 2021, la nécessité de test ADN, puisque du sperme aurait été prélevé dans la procédure », lit-on dans le communiqué de la défense de Sonko.

Voir Aussi  Les premières images de Dame Mbodji après sa libération

Elle se réserve, dit-elle, le droit d’exercer les recours idoines pour faire cesser ces infractions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.