Administratrice du groupe WhatsApp dénommé « Ria Réseau international des Amazones leaders », rapporte le quotidien Les Échos dans sa parution du jour, Y. D. Barry a commis l’irrésistible.

Dans ce groupe qui compte plus de 3000 membres, elle a publié, par inadvertance, sa vidéo intime. Malheureusement pour elle, les images obscènes sont tombées entre de mauvaises mains.

Même si Y. D. Barry a réussi à supprimer la vidéo, C. Diop et A. Ndour ont pu la sauvegarder par le subterfuge du transfert. Ce fut le debut de l’enfer pour la victime Y. D. Barry.

Voir Aussi  Dernière minute : Après YAW, le Conseil Constitutionnel donne son verdict pour Gueum Sa Bop de Bougane

Résultat des courses, C. Diop et A. Ndour ont été traduites, hier, devant le juge du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour des faits de diffusion d’images contraires aux bonnes moeurs.

Même si les mises en cause n’ont pas voulu s’expliquer davantage à propos de cette affaire, le Procureur a requis une application de la loi pénale contre elles.

Voir Aussi  Voici 5 choses à savoir sur le meurtre de Kiné Gaye

Leur avocat a, quant à lui, déclaré que ces deux dames n’ont rien fait à la victime qui ne devrait, en vouloir qu’à elle-même. Ce, avant de demander leur relaxe.

Au final, les dames C. Diop et A. Ndour ont été reconnues coupables et condamnées à deux (2) ans de prison assortis du sursis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.