Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D) réactive le dossier des victimes des évènements de mars dernier.

Selon le quotidien L’AS, le e M2D s’est rendu chez le Khalife général des mourides pour l’informer de sa volonté de reprendre la lutte.

Face au “non-respect des engagements de l’État”, Ousmane Sonko et Cie vont saisir la Cour pénale internationale (CPI) pour enquêter sur les 13 jeunes tués lors des émeutes.

Selon le coordonnateur du mouvement, Cheikh Tidiane Dièye, le M2D va s’appuyer sur ses représentants de la diaspora pour porter plainte devant la CPI.

Une commission judiciaire mise en place commence déjà à travailler à mobiliser les preuves, avec le soutien des familles des victimes.

Le M2D déclare détenir des vidéos et des photos prouvant que des manifestants ont été tués par les forces de l’ordre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.