Boubacar Sadio, commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle à la retraite, estime que le Sénégal n’a pas les moyens du point de vue équipement et ressources humaines pour soutenir le couvre-feu pendant une longue durée.

Sensibilisation…

Selon Boubacar Camara, ce qu’il faut faire c’est d’accompagner ces mesures sécuritaires par des mesures pédagogiques comme la sensibilisation du public pour que la population prenne conscience du danger de la maladie.

Voir Aussi  Dernière minute – El Malick Ndiaye dévoile le contenu de l’audition de Sonko face aux enquêteurs de la SR

L’intérêt de décréter un couvre-feu…

“Pour le premier état d’urgence, c’était de manière globale pour tout le pays, mais cette fois ci c’est juste 2 villes qui sont ciblées à savoir Dakar et Thiès. Je ne vois pas scientifiquement ou médicalement l’intérêt de décréter un couvre-feu de 21h à 05h du matin”, déclare M. Camara sur la Rfm. Pour lui, c’est comme si le virus ne circule qu’à cette période.

Voir Aussi  Affaire Sonko : Ahmed Bachir Mbacké* interpelle Macky Sall

Dispositif…

Le commissaire Boubacar Sadio croit qu’il faut que le gouvernement revoie ce dispositif car dans la journée, on voit les cars bondés de monde, les arrêts de bus pleins à craquer, les gens qui circulent dans les marchés sans aucune mesure barrière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.