Les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi ne sont plus en odeur de sainteté depuis la publication de leurs listes pour les élections législatives de juillet prochain. Mais le mal est plus profond que ce que l’on pensait. Ça sent vraiment le divorce entre les membres de Yaw.

La preuve, la bande à Khalifa s’est braquée depuis que les responsables zappés dans la liste nationale et départementale de Yewwi Askan Wi ont fait part de leur désaccord sur les choix faits par le président de la conférence de leaders de cette frange de l’opposition.

Voir Aussi  Manifestation de Yewwi : dix gardes du corps de Sonko placés sous mandat de dépôt

Face à la presse, hier, ces dix partis politiques ont dénoncé avec la dernière énergie le comportement indigne de leurs camarades. « Nous n’avons pas peur d’eux. Ils menacent d’attaquer sur les réseaux sociaux tous responsables qui osera désapprouver leurs choix. Et Mamadou Lamine Thiam en a payé les frais. Il a été bloqué par Ousmane Sonko du groupe WhatsApp de la conférence des leaders », fulmine les frondeurs.

Voir Aussi  Manifestation de Yewwi : dix gardes du corps de Sonko placés sous mandat de dépôt

Très remontés contre leurs camarades, ils demandent « au lobby des quatre » de se ressaisir et mettre de côté leur égo et convoquer une réunion de la conférence des leaders pour s’expliquer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.