Administratrice du groupe WhatsApp dénommé «Ria Réseau international des Amazones leaders» Yaye Diop a commis l’irréparable. Dans ce groupe qui compte plus de 300 membres, elle a par inadvertance publié sa vidéo pornographique. Malheureusement pour elle, même si elle avait réussi à la supprimer, les images obscènes sont tombées entres les mains de Coumba Diop et Astou Ndiour. Et c’est la dernière citée qui a transféré la vidéo à la première nommée. Toutes les deux ont été traduites, hier, devant le juge des flagrants délits de Dakar pour des faits de diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Niant catégoriquement, la commerçante de 60 ans Coumba Diop a dégagé sa responsabilité. «Quand j’ai reçu la vidéo, je l’ai juste interpellé pour la sermonner. Mais, je ne l’ai transférée à personne d’autre», dit-elle. Astou Ndiour, 48 ans, a elle aussi tout réfuté. «Elle a envoyé sa vidéo X par inadvertance. Elle s’en est rendu compte tardivement et l’a supprimée. Hélas, je disposais déjà du contenu dans le stockage interne de mon portable. 2 jours après cela, alors que je discutais avec Coumba Diop au téléphone, je lui ai transféré la vidéo pour lui raconter les faits. J’ai interpellé Coumba pour qu’elle mette en garde les membres sur les contenus qui sont publiés dans le groupe. Je ne connais pas personnellement la partie civile, même si on est dans le même groupe», a-t-elle confié.
Malgré le fait qu’elles n’aient pas voulu s’expliquer davantage à propos de cette affaire, le procureur a requis l’application de la loi pénale contre elles. Leur avocat a quant à lui déclaré que ces deux dames n’ont rien fait à la victime et que celle-ci devrait en vouloir à elle-même. Ce, avant de demander leur relaxe pure. Au final, elles ont été reconnues coupables et condamnées à 2 ans de prison assortis du sursis.

Voir Aussi  “Ce dont je rêve, c’est de jouer…” ; Annoncé au Sénégal, Ibrahima Konaté tranche pour son avenir

Fatou D. DIONE

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.