La hausse annoncée du prix du courant est en train de réveiller les démons de la protestation. Si Aar Li nu Bokk n’a pas pu mobiliser les Sénégalais autour des questions du pétrole, Yen a marre, qui a été créé pour s’opposer aux coupures intempestives de courant sous Wade, reprend du service. 

Voir Aussi  Aissatou Diop Fall : « Macky doit arrêter d’être un président des réseaux sociaux »

Aliou sané et Cie ont lancé le collectif citoyen «ÑO LANK», une manière de dire non à l’augmentation du prix de l’électricité. À ce propos, le mouvement tient une conférence de presse ce matin. La rencontre permettra à cette dynamique composée de plusieurs mouvements citoyens, syndicats de travailleurs et organisations politiques etc. de présenter à la presse nationale et internationale son plan d’action de mobilisation contre l’augmentation du prix de l’électricité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.