Le maire de Thiès a encore sacrifié au rituel en ce jour de célébration de l’Eïd El Fitr (Korité). Venu assister à la traditionnelle prière, Idrissa Seck a, comme d’habitude, saisi l’occasion pour parler politique. Cette fois-ci, il n’était pas question de décocher des flèches assassines contre ses adversaires mais plutôt d’expliquer encore une fois aux thiessois, qui lui en veulent toujours, les raisons qui l’ont conduit à rallier la mouvance présidentielle.
« Beaucoup de gens, par méconnaissance des raisons, m’en veulent d’avoir répondu à l’appel de Macky Sall. Quand il y a une conjoncture mondiale qui menace la stabilité de notre pays, notre attitude en tant que politique est d’adopter une posture responsable. Pourtant cela aurait été beaucoup plus facile pour moi de tirer profit des frustrations que draineront ces difficultés. Mais c’est totalement irresponsable! L’homme politique, le vrai doit savoir en toute circonstance où est sa mission première. Celle ci est de veiller d’abord à la stabilité du pays », a déclaré Idrissa Seck, ce lundi à Thiès.
Pour rappel, l’ex-maire de la capitale du rail a été copieusement hué par de jeunes thiessois après son vote aux dernières élections locales, le 23 janvier 2022. À signaler que pour la première fois depuis près de 15 ans, le Rewmi a été battu aux locales dans la ville de Thiès qui était restée pendant toutes ces années sa chasse gardée, son pré carré.

Voir Aussi  « Je les invite à voter pour lui » : La déclaration surprenante de Cheikh Modou Kara Mbacké

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.