Quelques mois après son élection à la tête de la mairie de la ville de Dakar, Barthélémy Dias est accusé de détournement de fonds pour financer sa campagne électorale aux Législatives.

Indexant Dias-fils, les élus de la coalition présidentielle Benno Bokk Yaakaar (BBY) ont interpellé le Préfet sur ces « actes nébuleux » nouvellement entrepris par le maire de Dakar, selon LeQuotidien.
« La promptitude du maire à réaménager le budget primitif nous rend sceptiques. Des virements à hauteur d’1 milliard 500 millions francs plus une augmentation de la rubrique de la participation diverse, 500 millions francs, et des dépenses diverses, 300 millions francs », estime le président du groupe des élus de Bby Ibrahima Fall.

Les conseillers municipaux de BBY interpellent, à cet effet, le préfet sur des « actes nébuleux qui ressembleraient plutôt à une mobilisation de fonds de campagne électorale ». M. Fall évalue ces « crédits nébuleux à hauteur de 2 milliards 300 millions ».

Voir Aussi  “Ce dont je rêve, c’est de jouer…” ; Annoncé au Sénégal, Ibrahima Konaté tranche pour son avenir

Selon ces élus, qui citent le décret n°2020-30 du 8 janvier 2020, fixant les organigrammes types des collectivités territoriales, « le maire de Dakar foule aux pieds les dispositions réglementaires dans ses recrutements qu’ils jugent non conformes à la réglementation ». « Ce décret ne prévoit pas ces postes ; ce que le maire Barthélemy Dias n’ignore pas car il a reçu, depuis le 18 février 2022, une lettre circulaire qui l’invite à appliquer ledit décret », peut-on lire à travers un communiqué rendu public.

Les conseillers de Benno demandent alors au « maire Barthélemy Dias d’appliquer, dans les meilleurs délais, le nouvel organigramme ». Sur l’arrêt de la Cour d’appel, les élus du pouvoir appellent le maire à organiser de nouvelles élections pour la constitution d’un Bureau municipal. Ainsi, Barthélemy Dias « est attendu sur la formation d’un nouveau bureau qui respecte la parité dans la désignation des adjoints au maire ».

Voir Aussi  “Je ne suis ni Alioune Sall, ni Mamour Diallo, si jamais tu te frottes à moi…”; Lat Diop menace Sonko

Par ailleurs, Bby invite le Préfet du département de Dakar, le ministre en charge des Collectivités territoriales et le ministre des Finances « à faire respecter la loi et à annuler toutes les délibérations votées lors de la séance du 21 avril 2022 dont l’ordre du jour a été fixé par un Bureau municipal invalidé ».

Contacté par nos confrères de LeQuotidien, via son service de communication, le maire de Dakar n’a pas souhaité réagir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.