$candale WhatsApp: Une dame publie sa vidéo intime… par erreur

Surpris en plein ébats sexuels à la belle étoile, la police de Rufisque a embarqué Ibrahima Thior et la veuve Amy Diaw Gueye. En effet, les deux individus avaient étalé des cartons à côté d’un kiosque Pmu.
Face à la juge des flagrants délits, Ibrahima Thior, né en 1976, marié et père de famille a reconnu les faits. A l’en croire, c’est lui qui a abordé la prostituée. D’ailleurs, selon les éléments de l’enquête le préservatif qu’il utilisait a scellé dans le dossier.
Quant à Amy Diaw Guéye, âgée de 40 ans et mère de trois enfants, elle a d’abord tenté de nier les faits avant de se résoudre à faire des aveux. « C’est un vieux qui m’a conduite à cet endroit. Thior est venu m’aborder plus tard. Je n’ai pas l’habitude d’y amener mes clients. Je suis en règle. J’ai un carnet sanitaire », s’est elle confessée. Mais la représentante du Ministère public ne s’est pas abstenue de lui dire d’aller faire ses ébats dans les auberges ou hôtels. Elle a également requis une peine d’emprisonnement d’un mois ferme à leur encontre.
Réquisitoire suivi par le tribunal qui, après avoir relaxé Amy Diaw Gueye du chef de racolage, a reconnu les mis en cause coupables des autres chefs et les a condamnés à un mois de prison ferme. Actusen.sn

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.