Aly Nguoille Ndiaye : << Je suis dans mes champs >>

Ministre de l’Energie et des Mines dans le premier gouvernement de Macky Sall, dirigé par Abdoul Mbaye, puis ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye a rejoint ses champs dans son Djolof natal. << Je suis maintenant hors du gouvernement, donc je suis dans mes champs. Je suis entre Linguère et Dakar. Je gère mes affaires personnelles >>, explique-t-il au téléphone. Loin du confort de son douillet bureau à la place de Washington de Dakar. Entre la terre et l’homme de Linguère, c’est une longue et belle histoire d’amour. Sur sa page Facebook, Aly Ngouille Ndiaye ne rate jamais l’occasion d’exhiber ses récoltes. Celles de cette année lui ont donné du baume au coeur. << Alhamdoulilah ! Nous rendons grâce à Dieu qui nous a gratifié cette année d’un bon hivernage. Nos récoltes ont été fructueuses aussi bien pour l’arachide que pour le maïs >>, poste-t-il fièrement. A côté de ses fonctions de ministre, Aly N.N s’occupait aussi de la mairie à Linguère, poste qu’il a gagné à l’issu des locales de 2014. << Je poursuis mes activités. Je gère ma mairie de Linguère. Je préside les conseils municipaux >>, ajoute-t-il. D’ailleurs, Aly Ngouille Ndiaye tient son budget 2021 depuis le 21 décembre 2020, aprés avoir présidé, à la salle de délibération de l’Hotel de Ville, l’examen du projet de budget de l’année 2021. Et les conseillers ont voté à l’unanimité le projet de budget qui s’élève à 482 870 448 Fcfa. A 56 ans, allié incontournable du Président Macky Sall, son retour au premier plan politique est-il à l’ordre du jour ? << Pour l’instant, je me repose et je profite de ma famille.>> Jusqu’à quand ?

Voir Aussi  DÉCLARATION DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR, ATOINE FÉLIX DIOME, À 20H30

Omar Youm : << Nous rattrapons le temps perdu >>

La confiance placée en lui par le chef de l’Etat, Macky Sall l’a propulsé au poste stratégique de directeur de Cabinet de chef de l’Etat. C’était le 22 juin 2015, Oumar Youm remplaçait à ce poste Mouhamadou Makhtar Cissé. Ministre de l’Aménagement, du Territoire et des Collectivités locales, puis ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l’Aménagement du territoire et porte-parole du gouvernement, il termine ses fonctions de ministre au département des transports terrestres, des infrastructures et du désenclavement, le 1er novembre dernier. Depuis, Oumar Youm s’est fait discret. << Nous vivons au calme >>, rigole-t-il au téléphone. Avant de poursuivre : << Nous rattrapons le temps perdu avec la famille et même par rapport à la religion. J’ai plus de temps pour la famille et la commune.>> Maire de la commune de Thiadiaye depuis 2014, les responsable de l’Aliance pour la république (Apr) a repris les rênes de sa mairie. Il préside les conseils municipaux et donne les grandes orientations. En début décembre, il a effectué une visite de chantier de la nouvelle permanence Apr Mbour. Avocat à la Cour inscrit au tableau de l’Ordre des Avocats de Dakar, Oumar Youm, 53 ans, ne semble pas pour autant avoir la nostalgie des prétoires. << Je ne suis pas encore retourné au cabinet. Je me repose.>> C’est clair.

Amadou Bâ, l'(im)possible retour aux Impôts et Domaines

De tous les ministres, il semble le plus discret pour un homme politique. Ministre de l’Économie et des Finances, puis ministres des Affaires étrangères dans les différents gouvernements de Macky Sall, Amadou Bâ n’a presque plus donné de nouvelles depuis son limogeage. Si ce n’est son apparition à la première réunion de secrétaire exécutif national de Apr, qui a suivi la formation du nouveau gouvernement, Amadou Bâ s’est contenté sur sa page Facebook, de présenter des voeux aux Sénégalais pour Noël et le nouvel an. De présenter ses condoléances suite au décés de l’illustre fils de la Nation. Inspecteur principal des Impôts et Domaines, il y a gravi des échelons jusqu’à en devenir le directeur. En tant que fonctionnaire de l’Etat, l’ancien ministre pourrait-il retourner aux Impôts et Domaines jusqu’à la retraite ? << Moralement, il ne peut pas retourner là-bas. Ils ne peut pas se faire diriger par quelqu’un qu’il a dirigé en tant que directeur des impôts, en tant queministre des Finances. C’est une question de convenance >>, explique un spécialiste de l’adlinistration publique. il poursuit : << Ce serait gênant, encore que dans certains pays, ça peut se retrouver, mais c’est des cas exceptionels. C’est une question de commodité, de bienséance. Ce serait inconvenant qu’il y retourne. Pour Makhtar Cissé, c’est un fonctionnaire de l’Ige, il était en détachement, de même que Maxime, pour aller servir ailleurs. Ils sont retournés dans leur corps d’origine par ce qu’ils ne sont pas à la retraite. Pour Amadou Bâ, ce serait inconvenant qu’il retourne aux impôts et domaines. lui même ne l’aurait pas accepté.>>

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.