Les combats de lutte organisés ce dimanche à l’Arène nationale, dont le grand combat opposait Capitaine Dina de Yoff à Cheikh Super Diamono de l’écurie Mor Fadam, se sont terminés en queue de poisson. Des sièges ont été arrachés, cassés et projetés sur la piste.

Furieux après ces actes de vandalisme, le Comité national de gestion de la lutte (CNG) a décidé de frapper fort. En effet, l’instance a suspendu 5 lutteurs pour deux ans dont un an avec sursis. Il s’agit de Mamadou Sèye dit Boy Diop, Adama Dione fils Lansané, Moustapha Thioubane Limousine, Cheikh Ndiaye Super Diamono. L’accès à l’Arène nationale leur est également interdit, rapporte le journal Le Soleil.

Selon le journal Les Echos, leurs reliquats ont été confisquées et le CNG va aussi déposer une plainte devant le procureur pour acte de vandalisme.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.