Le marché des infidèles est-il réellement lucratif ? Tout porte à le croire. La location en « Day-use » est à la mode. Il s’agit, selon L’Observateur qui déflore le sujet, de location de chambres, de studios ou d’appartements (meublés) pour quelques heures ou la journée, voire un week-end ou le mois, pour des amants en quête d’un rendez-vous coquin.

Le cadre est parfait, la discrétion absolue.  On n’a rien vu, rien entendu, pourrait être la devise du « Day-use » et les conjoints trompés ne doivent y voir que du feu. Daouda et ses trois amis, tous mariés, ont loué un appartement aux Almadies, pour y accueillir leurs conquêtes.

«Étant tous mariés, nous avons loué un appartement pour y amener nos conquêtes sans encombres (…) Quand quelqu’un amène sa copine, il informe toute le monde afin qu’il n’y ait pas de télescopage», a confié Daouda.

Le prix de la location se règle solidairement à 100 000 Fcfa pour une location de 300 000 Fcfa, explique ce père de famille de 4 enfants. Et, cela fait 5 ans que Daouda et ses potes s’adonnent à la location en « Day-Use » .

Mor Fall, lui, soutient qu’un haut cadre de l’administration a utilisé son nom comme prête-nom pour un contrat de location. Ce cadre a loué un appartement à la Zone de captage pour ses conquêtes.

«Quand il m’annonce qu’il va débarquer avec une de ses conquêtes, je recrute une dame de ménage pour nettoyer les lieux et je disparais», révèle-t-il.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.